vendredi 7 septembre 2012

BiHome, le logement partagé nouvelle génération

2 logements en un, avec chacun une entrée et une salle de bain indépendantes. C'est l'essence de BiHome, concept inventé par Icade

Avec la montée des prix de l'immobilier, la pression foncière, les problèmes de logement des étudiants, ou encore la dépendance des seniors, il fallait inventer une nouvelle façon de cohabiter. Et c'est l'équipe de Lyon d'Icade, société immobilière filiale de la Caisse des Dépôts, qui a trouvé l'idée et fera école dans toute la France. Comme souvent, c'est parti d'une expérience personnelle. En l'occurrence celle de Jean-Jacques Garand, directeur régional Logement.
Exemple d'un T2 BiHome. En rouge, l'appartement principal. En bleu, la pièce indépendante.
Avec leurs propres entrée et salle de bain / Icade

Ma fille devait partir faire ses études à Grenoble. Elle ne trouvait pas de logement abordable. Puis elle est tombée sur l'offre d'une mamie, qui proposait une chambre dans son appartement. C'était bien moins cher et les deux se tenaient compagnie. Chacune, ainsi que leur entourage, y trouvait son compte. Mais pour ma fille, il lui manquait un peu d'intimité. Partager la même salle de bain, s'adapter aux horaires de l'autre, ... Ce n'était pas évident. Et j'ai réalisé qu'il n'existait pas de T3 ou T4 avec 2 salle de bains. De là m'est venue l'idée de BiHome : une pièce indépendante dans un appartement, avec sa propre salle de bain et sa porte d'entrée, pour que chacun garde son autonomie.

2 espaces de vie, avec une porte communicante, que l'ont peut laisser ouverte pour faire un seul appartement, ou fermer complètement pour recréer 2 entités distinctes. BiHome a donc l'avantage de s'adapter à l'évolution des modes de vie et des besoins de la famille, sans passer par un déménagement ou des travaux coûteux. Le jeune couple primo-accédant peut louer cette pièce indépendante pour rembourser son crédit. Puis la récupérer lorsque la famille s'agrandit. Si l'un des enfants doit rester ou revenir au foyer, il gardera ainsi son indépendance. Après le départ des enfants, si l'on doit accueillir un parent âgé, cette pièce peut être réutilisée. Pour les travailleurs indépendants, la pièce supplémentaire  permet de travailler tout en séparant leur espace familial, et de recevoir clients et fournisseurs en toute quiétude, grâce à l'entrée indépendante. Cela évite la location de bureaux.

Bref, de multiples usages sont envisageables. Il n'y a pas qu'une seule manière d'habiter son logement. Et des publics divers peuvent apprécier ce compromis entre indépendance et cohabitation. Par exemple, les adultes autistes, dont s'occupe le réseau AREVALE. Sa présidente, Mireille Lemahieu, est convaincue de la pertinence du produit.

BiHome réunit à la fois le besoin d'indépendance de la personne autiste et sa supervision quand c'est nécessaire. Pour nous, c'est l'alternative entre la vie en famille et la vie en foyer, qui n'est plus adaptée aujourd'hui à la demande d'autonomie d'une grande partie des personnes autistes.

La pièce indépendante ne comprend volontairement pas de cuisine, pour inciter les habitants à prendre leur repas ensemble. Manière de créer du lien et non pas de l'isolement.

Le Grand Lyon est la première agglomération en France à recevoir des appartements BiHome. 3 programmes immobiliers d'Icade sont concernés : le Patio Valdo dans le 3e, Portes des Lumières à Bron et Esprit Décines. Ils comprendront respectivement 8, 14 et 7 appartements Bihome. Et d'après Jean-Jacques Garand, ce n'est pas terminé.

Devant le succès que rencontre notre concept, tant auprès des décideurs politiques que de nos clients - 3 appartements vendus en 1 mois -,  nous avons décidé d’élargir notre offre. Ainsi, de nouveaux  appartements BiHome sont proposés à la vente dès le 15 septembre 2012 dans les opérations de « 7 à Lyon » à Lyon 7e, « Le clos Saint Clair » à Brignais  et « Urban Montchat » à Villeurbanne, qui seront livrés courant 2013. Nos clients bénéficient donc aujourd’hui d’une offre plus large de 30 logements BiHome sur le Grand Lyon. D’autres projet seront mis en commercialisation sur Lyon dès le 1er trimestre 2013.

Le programme Esprit Décines comprendra 7 appartements BiHome/ Icade

Les équipes Icade du reste de la France sont également intéressées par le produit. Marseille sera la 2e agglomération de France à proposer des logements BiHome, avec  le Parc de Manon dans le 9e arrondissement. De nombreux projets verront le jour d’ici la fin d’année et notamment à Grenoble centre, Bordeaux, Biarritz, Strasbourg, Lille, Dijon, …

Pour l'heure, les opérations concernées ne comprennent que 20 à 25% de logements BiHome, mais les équipes d'Icade imaginent proposer des immeubles 100% BiHome, pour des résidences intergénérationnelles par exemple. Il s'agira alors de mettre en contact des seniors et des étudiants, notamment en partenariat avec PariSolidaire, association dont c'est l'objectif. 

Grâce à des coûts de construction moindre et donc un prix de vente équivalent à un appartement classique de même surface, BiHome répond à la montée des prix de l'immobilier. Dans ces conditions, les propriétaires pourront louer leur pièce supplémentaire à un prix inférieur au marché. Il est revanche impossible de revendre cet espace seulement. Implantés au coeur des villes, bien desservis en transport et commodités, sans parler du respect des normes environnementales, les appartements BiHome sont donc une solution à la pression foncière, puisqu'ils permettent potentiellement de loger plus de monde dans un même appartement.




Printfriendly

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...