vendredi 14 juin 2013

La BD impro, késako?

Je vous emmène pour un spectacle hors norme et totalement improvisé

C'est à un spectacle insolite que nous conviait jeudi 13 juin le théâtre Comédie Odéon, dans le cadre du Lyon BD festival : une BD impro. De quoi s'agit-il ? D'un spectacle d'improvisation unique en France, où 4 dessinateurs de BD, 6 comédiens et 2 musiciens relèvent le défi de donner vie à une bande dessinée inédite. Inédite parce que les spectateurs choisissent tous les éléments qui la composeront : titre, univers, personnage, genre, ...




Et pour cette 4e édition de la BD impro, c'est l'équipe de Fluide Glacial qui a accepté de relever le défi : Dominique Bertail, Franck Margerin, Jérôme Jouvray et Jeff Pourquié vont créer les planches en direct. Un rétro-projecteur permet au public d'admirer leurs oeuvres. Julien Limonne est au piano, accompagné d'un batteur, pour mettre les scènes en musique. Enfin, 6 comédiens du collectif La Scène déménage sont chargés de jouer les dessins. Le tout présenté par .... Batman et et Joker !

Dessin des 2 animateurs de la soirée : Batman et Joker







  

Dessin des 6 comédiens tour à tour



 







Pour chaque élément de la BD, le deal est le même : chaque dessinateur propose, un comédien joue et le public décide à l'applaudimètre. 
Pour le genre de la BD, nous aurons ainsi le choix entre le péplum, les supers héros, le road movie et les zombies (photo ci-contre). A chaque fois avec un même thème qui sera décliné, soufflé par le public. En l'occurrence : "A poil la chanteuse" (sic). Et c'est le super héros qui l'emportera.


 




On aura alors le choix entre 4 personnages de héros (photo ci-contre de g. à d.) : le pétauchard/maladroit, la maître nageuse qui a peur de l'eau, le danseur et Super Petit. Vous l'aurez compris : ils n'ont rien des supers-héros américains! Et je vous le donne en mille : c'est Super Petit que le public préfère.







Il faut ensuite lui adjoindre un acolyte, un partenaire (photo ci-contre). Et là, les dessinateurs font très fort : un maître Yoda façon ninja, une bûcheronne armée d'une hache, une matrone flanquée d'une scie et un wannabe super-héros à qui on a coupé les jambes. Et c'est ce dernier qui convainc le public.
 





Il est temps ensuite de déterminer dans quel type d'univers se déroulera la BD (photo ci-contre). Les quatre dessinateurs occupent un carré de la planche pour esquisser en même temps le décor de leur choix. Et là, contre toute attente, et au grand dam du Joker, c'est la buanderie qui l'emporte. "On est là pour vous faire sortir de votre quotidien, et inexorablement, vous y revenez", fait-il remarquer.









Et c'est parti pour notre BD inédite ! La première scène se passe donc, comme prévu par le public, dans une buanderie.






2 heures de spectacle et de démonstration de talents : les animateurs dont les vannes ont fusé toute la soirée ; les dessinateurs qui ont un trait rapide et précis ; les comédiens capables d'improviser et de rentrer dans leur personnage instantanément, les musiciens dont les airs sont soient parfaitement raccord et ajoutent un plus aux scènes, soit complètement décalés, provoquant le rire du public et la désapprobation gentille des animateurs. Tous ont joué leurs partitions à merveille. Bien sûr, il y a eu quelques longueurs, au cœur du récit. On sentait que les comédiens ne savaient plus trop où ils allaient. Mais ils ont su rebondir et clore leur histoire. Au final, on a énormément ri.

Le Lyon BD festival, c'est tout le mois de juin dans toute la ville, avec des rencontres, des spectacles, des expositions, des ateliers et des performances mêlant la BD à d'autres arts...Comme ce jeudi soir. Différentes structures jouent le jeu et accueillent des évènements. Toute la programmation sur le site internet.


Printfriendly

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...